ETATS-UNIS : Face à l’indignation, Trump va signer un décret pour mettre fin aux séparations d’enfants

ETATS-UNIS : Face à l'indignation, Trump va signer un décret pour mettre fin aux séparations d'enfants

L’administration américaine essuie des critiques, alors que plus de 2.300 mineurs ont été séparés de leurs parents en cinq semaines…

C’est un revirement spectaculaire dans la politique dure du président américain sur l’immigration. Donald Trump a annoncé ce mercredi qu’il allait signer un décret pour éviter la séparation des familles de migrants ayant franchi illégalement la frontière avec le Mexique.

L’administration américaine est sous le feu des critiques, tant au niveau national qu’international, alors que plus de 2.300 mineurs ont été séparés de leurs parents en cinq semaines. « Nous voulons que les familles restent ensemble. C’est très important », a affirmé Donald Trump lors d’une rencontre avec des élus républicains à la Maison Blanche.


Pres. Trump: “We have compassion. We want to keep families together, it’s very important. I’ll be signing something in a little while that’s going to do that. » https://abcn.ws/2JUZD9R 
Les parents et les enfants détenus ensemble?
« Je vais signer un décret dans un petit moment », a-t-il poursuivi, sans autres précisions sur le contenu exact de ce texte. Le président et son équipe répètent depuis plusieurs jours qu’ils ne font qu’appliquer la loi et que seule une modification de cette dernière par le Congrès permettrait de mettre fin aux séparations très critiquées, aux Etats-Unis mais aussi à travers le monde.
Selon le New York Times, le décret présidentiel permettrait de détenir parents et enfants sans papiers ensemble indéfiniment, le temps qu’un juge examine la demande d’asile. Mais une décision de justice de 1997, le «jugement Flores», limite, en théorie, à 20 jours la durée de détention d’enfants, obligeant l’Etat à les libérer au-delà de cette période, en général dans des centres ou des familles d’accueil. C’est pour cette raison que sous George W. Bush et Barack Obama, les parents et les enfants étaient souvent libérés ensemble, avec une date de convocation devant un juge.
Un bras de fer légal probable
Le problème, affirme Donald Trump, c’est que ces familles disparaissent souvent dans la nature. C’est pour mettre fin à ce qu’il appelle « catch and release » (« attraper et libérer) qu’il a adopté une politique de « tolérance zéro ». Tous les parents sont poursuivis au pénal pour avoir illégalement franchi la frontière, ce qui permet aux autorités de les placer en détention provisoire – et a pour conséquence une séparation des familles. L’élu Ted Cruz a proposé de doubler le nombre de juges pour examiner les demandes d’asile en 14 jours, mais cela semble très optimiste. Si le décret de Donald Trump contourne le jugement Flores, on pourrait assister à un bras de fer judiciaire similaire à celui sur le «Travel Ban».
Un peu plus tôt ce mercredi, le chef des républicains à la Chambre des représentants Paul Ryan a annoncé qu’il soumettrait au vote jeudi une loi mettant un terme aux séparations de familles. Reste à voir quelle version sera présentée, et surtout, si le texte passera le Sénat, où il lui faudra 60 voix sur 100 – et donc le soutien de 9 démocrates – pour être adopté.

Source: https://www.20minutes.fr 


À ne pas rater !
Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez toute l'actualité directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.