Guinée/Conakry : Manifestation du 14 novembre :  » dès lors qu’il y a eu des pertes en vies humaines je pense que cela est au-dessus de touts  » dixit Hadja Maimouna Bah Diallo

Guinée, Conakry  Manifestation du 14 novembre   dès lors qu'il y a eu des pertes en vies humaines je pense que cela est au-dessus de tout  dixit Hadja Maimouna Bah Diallo

Selon la porte-parole des femmes du FNDC, il est inadmissible de perdre encore des jeunes pendant une manifestation pacifique « je suis désolée que cela arrive et que cela ne se justifie pas. C’est inacceptable et c’est inadmissible. Nous étions en train de respecter un droit constitutionnel. Nous avons respecté toute la procédure. On a écrit dans le délai et malheureusement le pouvoir qui devait être les premiers à respecter les textes de loi ce sont eux qui les ont violés. Premièrement, ils ne nous ont pas répondu dans le délai pour modifier le programme. On n’avait pas la possibilité de changer ce programme auprès des militants. Nous avons pensé que comme l’erreur venait d’eux, pour une fois, ils se seraient écartés pour que nous puissions passer et atteindre notre objectif qui est le palais du peuple. Malheureusement ce qui s’est passé, s’est passé. Et, cela ne va pas à l’honneur de notre pays » déplore madame Hadja Maimouna Bah Diallo.


Abordant les dégâts matériels, notamment les bus endommagés lors de cette manifestation la porte-parole du FNDC réplique à ces termes  « dès lors qu’il y a eu perte en vies humaines, je pense que cela est au-dessus de touts. Surtout quand ce sont  eux qui doivent assurer la sécurité de la population qu’ils  tuent  à bout portant et d’une façon ciblée. Je pense que cela ne peut se comparer à rien, même si on n’a pas respecté leur consigne. Cela ne donne pas droit de tuer un Guinéen, à plus forte raison un jeune à la fleur de l’âge. Et puis, le bus a été incendié.  Qu’est-ce qui prouve que c’est les manifestants ? Il y a des images qui circulent parce que nous on avait des drones. Quand le bus à pris feu, on était loin du bus. C’est les forces de l’ordre qui étaient auprès du bus, qui ont brûlé ce bus sans compter qu’on était infiltré » rejette-t-elle.


À signaler que la marche funèbre prévue ce jeudi, 21 novembre a été reporté pour une date ultérieure et pour l’heure nous ignorons les motifs.


Mansaré Naby Moussa pour madaliouradio 628-820-256

À ne pas rater !
Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez toute l'actualité directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.