Guinée : Entrepreneuriat féminin, la jeune chambre internationale compte  former  200 filles en entrepreneuriat

Guinée : Entrepreneuriat féminin, la jeune chambre internationale compte former 200 filles en entrepreneuriat

C’est suite à la question relative à l’autonomisation de la Femme en guinée que la jeune chambre internationale (J.C.I) a tenu une conférence de presse ce vendredi 31 août 2018 à la maison commune des journalistes pour éclairer les lanterne sur l’organisation du concours National de l’entrepreneuriat féminin en Guinée prévu le 15 octobre prochain. 

Cette innovation dans le plan d’action de la jeune chambre internationale vise à combattre toute forme de discrimination faite aux Femmes dans le secteur d’entrepreneuriat.  

Selon monsieur Monchon Cissoko président exécutif de J.C.I, cette première édition connaîtra plusieurs activités « globalement le projet a comme objectif la formation en technique de rédaction de projet, recherche de financement de création d’entreprise, la promotion de l’entrepreneuriat féminin, la participation au développement socio-économique en guinée » nous confit-il.

Toutes ces actives se reposent sur des résultats suivants « ce qui nous permettra d’avoir comme résultat, deux cent filles formées en entrepreneuriat, dix entreprise créées, trente (30)  emplois directes et 300 emplois indirectes. voilà le cadre qu’on se donne pour devoir et créer afin de faire valoir des attentes spécifiques des jeunes femmes qui ont soiffes d’entreprendre et accompagner la démarche de création et développement de l’entreprise en valorisant le leadership féminin » précise monsieur Cissoko. 
 
Par ailleurs, ce projet vise ainsi l’identification des meilleurs projets afin de les accompagner auprès des partenaires financiers « nous allons identifier les dix meilleurs projets, nous allons nous même nous lever,  les accompagner auprès des partenaires, notamment les Banques, les micros finances, les institutions qui accompagnent et financent le projet. Nous allons partir soutenir et défendre les projets pour que ceux-ci soient financés. Mais les trois meilleurs projets auront un prix. Ceux-ci là, dès après le projet, elles auront déjà leur entreprise » promet monsieur Diallo sidy Mouctar président national de la jeune chambre internationale de Guinée.       
Cette formation qui prendra 3 jours, du 15 octobre au 17 octobre à Conakry, ne connait aucune prise en charge des femmes venant de l’intérieur du Pays pour les trois jours de séjour.
 
 Mansaré  Naby Moussa depuis Conakry pour Madaliouradio +224 666-144-250

 

À ne pas rater !
Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez toute l'actualité directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.