Guinée: Khalifa Gassama DIABY « Il est difficile dans ce pays de faire sa place lorsqu’on est attaché aux savoirs ».

Guinée: Khalifa Gassama DIABY « Il est difficile dans ce pays de faire sa place lorsqu’on est attaché aux savoirs ».

De passage le mercredi 27 juin 2018 dans l’émission les Grandes Gueule, Gassama Diaby Ministre de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté est sorti de son silence médiatique observer bien longtemps d’aucun pense sa déception sur la gouvernance du régime actuel.

Sur la question de nos confrères pourquoi ce long silence ou s’il est déçu, Gassama DIABY répond : « Je pense que le mot qui convient n’est pas la déception. Parfois on est triste de la crise morale dans laquelle le pays s’enfonce avec un manque de moyen (…). On gouverne une société par des règles, par des principes. Ceux-ci dit, je pense qu’on parle quand on a des choses à dire. Quand on n’a pas à dire, il ne faut pas accabler les citoyens qui sont suffisamment accablés par des banalités ».

Poursuivant, le Ministre peint en noir quelques habitudes qui caractérisent le pays : « Il y a quelque chose qui n’est pas propre à moi qui caractérise ce pays. Il n’y a qu’à voir les talents, il n’y a qu’à voir des intellectuels, je parle des vrais. Il est difficile dans ce pays de faire sa place lorsqu’on est attaché aux savoirs. On a parfois l’impression que ce pays depuis l’indépendance s’est inscrit dans la détestation de ceux qui savent. Ceux qui savent ont abandonné c’est-à-dire qu’on est dans l’illogique de renversement de pyramide».

Selon Khalifa Gassama DIABY, les meilleurs de ce pays se sont reculés par le fait qu’on les accable : « Les meilleurs sont en bas ou se sont reculé dans nos préfectures tellement qu’on les accable. Quand vous savez, quand parlez, on vous qualifie  de prétentieux, d’orgueilleux ».

Par Mamadou Aliou Barry

À ne pas rater !
Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez toute l'actualité directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.