Guinée: Kindia, la fête nationale célébrée avec faste

A l’instar des autres préfectures de la Guinée, la préfecture de Kindia a commémoré avec faste ce mardi 02 octobre 2018 la fête de l’indépendance nationale. Les citoyens ont répondu massivement à l’appel des autorités administratives.  Ces derniers ont profité pour véhiculer des messages de paix mais également souhaité que l’an 61 soit célébré dans leur localité comme l’avait annoncé le Président de la République lors de son passage une fois dans la cité des agrumes.

Tôt le matin, les citoyens ont massivement  rallié la place des martyrs pour fêter l’an 60 de l’accession à l’indépendance de la Guinée.

Les festivités ont effectivement démarré vers 9 heures par la montée des couleurs.

Le Ministre de l’Energie et de l’Hydraulique Cheick Talybi Sylla accompagné du préfet et de Madame le Gouverneur a déposé la gerbe de fleur à la place des martyrs. Là, quelques bénédictions ont été dites à l’endroit de nos martyrs.

Les citoyens ont été enchantés par le défilé des différentes composantes socioprofessionnelles et culturelles de la cité des agrumes.

Dans son discours, le préfet de Kindia Elhadj Nfanssoumane Touré a traduit le souhait de sa population : «  La population du grand Kania salue avec toute la déférence requise la géniale stratégie adoptée par son président de la république en ce qui concerne l’organisation des fêtes tournantes.  La population de Kindia me charge d’exprimer ici tout son chaleureux souhait d’accueillir l’organisation du 61eme anniversaire. »
Poursuivant, le préfet a exhorté les jeunes à s’approprier de leur histoire mais aussi de privilégier la paix.


Fortement impressionné par la mobilisation des citoyens de Kindia, le Ministre de l’Energie et de l’Hydraulique Cheick Talybi Sylla nous a livré ses sentiments. Selon lui la particularité de cette fête à Kindia a été la forte mobilisation : «  la particularité c’est la forte mobilisation des citoyens de Kindia, nous avons été impressionné du contenu du défilé. Ce que nous avons de commun, c’est cette fête nationale le 2 octobre, le 28 septembre, le 25 Aout que nous devons préserver. Il faudra transmettre  cette histoire contemporaine de la Guinée aux générations futures. » A-t-il déclaré.

Djibayirou Baldé pour Madaliou Radio

À ne pas rater !
Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez toute l'actualité directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.