Guinée; Kindia , les boutiques restent toujours fermés suite au mot d’ordre de grève lancé ce lundi par les centrales syndicales

GUINEE, A KINDIA  :  LES BOUTIQUES RESTENT TOUJOURS FERMEES  Suite au mot d’ordre de grève lancé ce lundi par les centrales
 la ville de kindia  boutiques et  magasins restent fermés  

Sute au mot d’ordre de grève lancé par les centrales syndicales CNTG-USTG  , la ville de kindia n’est pas en marge ,ce mardi 10 juin  les boutiques  et magasins  restent  fermées  sous l’œil vigilant  des commerçants dans le grand marché 

Depuis hier ,les activités du grand marche de la cite des horticultures sont paralysées pour cause du mot d’ordre de grève déclenché par les centrales syndicales USTG-CNTG qui est aujourd’hui la préoccupation de la population guinéenne ,en particulier celle de Kindia –

La république de guinée est secouée par les mouvements politiques après les élections communales et communautaires qui n’a pas connu encore l’installation des élus locaux jusqu’aujourd’hui depuis le 04 février dernier ;ce mardi 10 juin les jeunes manifestants ont barricadé la route au niveaux du grand rond-point du centre-ville en menaçant les usagers de la route ,mais ils ont été dispersés par les forces de l’ordre .

Pour l’heure, le gouvernement devrait avoir un œil vigilant sur les différentes manifs en cours dans le pays, car l’augmentation du prix du carburant a impacté   tous les secteurs,  le transport en particulier à cela s’ajoute la balance du panier de la ménagère.              

Il est a retenir que pour l’instant les forces de sécurité sont sur place pour veiller sur le mouvement, mais aussi éviter les troubles sociaux.


CHERIF KEITA 

À ne pas rater !
Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez toute l'actualité directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.