Guinée: Reprise des négociations entre gouvernement et le SLECG sur le salaire de base, deux nouveaux préalables sur la table du gouvernement

monsieur Mohamed Bangoura chargé de communication du SLECG.

La reprise des négociations entre le gouvernement et le SLECG (syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée) sur les huit millions francs guinéens comme salaire de base a été effective ce mercredi 29 août 2018 au ministère de la fonction publique.

Après quelques anomalies constatées par la partie syndicale, ce retour a connu des nouveaux préalables que le SLECG a demandé à la partie  gouvernementale << nous avons mis autour de la table de négociation nos préalables qui avaient été discutés depuis le 4 Mai mais qui n’ont pas connus une suite favorable. Et deux points se sont ajoutés. Parmi ces points, il y a la poursuite judiciaire des loubards qui ont vandalisés le 08 août les locaux du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée ainsi que le reclassement des admis au deuxième certificat et leur prise en charge >>déclare monsieur Mohamed Bangoura chargé de communication du SLECG.

Poursuivent monsieur Bangoura précise que tous ces points ont été débattus et une semaine moratoire a été acceptée par le syndicat << tous ces points ont été débattus et le gouvernement a demandé une semaine moratoire et le syndicat a accepté dans la mesure où le mardi prochain nous venons autour de la table des négociations avec des actes concrets >>rajoute-t-il.

 Dr Alia Camara inspecteur général du travail

Au dire de Dr Alia Camara inspecteur général du travail, ces préalables seront examinés au cours de cette semaine pour enfin apporter des éléments de réponse d’ici la prochaine rencontre prévue le mardi prochain.

Mansaré Naby Moussa depuis Conakry pour Madaliouradio +224 666-144-250.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez toute l'actualité directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.