Guinée : violences faites aux Femmes, deux ans de prison ferme guettent le père adoptif d’Odette Kamano une jeune fille qui a été battue à sang

Guinée : violences faites aux Femmes, deux ans de prison ferme guettent le père adoptif d’Odette Kamano une jeune fille qui a été battue à sang

Prononcé par le procureur de Mafanco, deux ans de prison ferme c’est le sort du tuteur d’Odette Kamano qui a été battue à sang et ligotée.

Tout a commencé le lundi 10 septembre 2018 à partir de 09heures dans la commune de Ratoma  plus précisément dans le quartier dispensaire quand la mère adoptive d’Odette Kamano, une jeune fille âgée d’une dizaine d’année élève en 10ème année, lui a vu parler avec un jeune garçon.

« C’était un lundi matin vers 09heure, ma mère m’a vu arrêter avec un jeune garçon, on parlait. Quand elle est sortie, elle m’a appelé. Elle  m’a ensuite demandé avec qui j’étais arrêté et je ne lui ai pas répondu. C’est ainsi qu’elle m’a attrapé pour la maison puis elle m’a frappé. Une voisine est venue me retirer dans ses bras. Cette dame a demandé ce que j’avais fait. Au moment qu’elle expliquait à la femme, le jeune avec qui j’étais arrêtée est venu  dire comme j’ai été frappé à cause de lui qu’il ne va plus me quitter. C’est ainsi  que l’affaire est allée jusqu’au commissariat. Là-bas aussi, le jeune n’a pas hésité de répéter les mêmes mots. Ma mère lui a giflé et les policiers ont intervenu »relate-t-elle.

Touchée par l’acte du jeune, la mère adoptive de la victime a aussitôt interpelé son mari, son retour le matin, a tabassé puis ligoté la fille « En route pour la maison, ma mère a appelé mon père en lui disant que les jeunes du quartier ont commencé à l’insulter à cause de moi. A son retour le lendemain matin,  il m’a demandé de faire mes bagages pour qu’il aille me déposer à Sonfonia. Au moment où  je faisais mes bagages il m’a appelé au salon.  Il a demandé aux enfants de sortir. C’est ainsi qu’il a fermé la porte et m’a demandé d’enlever ma chemise et il a attaché mes mains pour me frapper» précise-t-elle.
Aussitôt alerté par les voisins, le club des jeunes filles leader de Guinée a saisi le tribunal et le jugement révèle deux ans de prison ferme pour l’auteur de l’acte  « on a essayé de faire  notre mieux pour que vraiment  justice soit faite. Le procureur a été saisi, son tuteur est actuellement en prison. Le jugement a été fait, le juge s’est prononcé en disant que c’est deux ans de prison mais la décision finale n’a pas été prise parce qu’il faut connaitre le consentement de la victime » indique Hadja Idrissa Bah présidente du club.
Le club des jeunes filles par la voix de sa présidente, invite les jeunes filles au respect de leur devoir pour donner plus de force et de crédibilité à leur combat.

Mansaré Naby Moussa depuis Conakry pour Madaliouradio +224 666-144-250

À ne pas rater !
Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez toute l'actualité directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.