Kindia, FNDC : « Personne ne peut nous interdire la manifestation constitutionnelle » dixit Alseny Farinta Camara Coordinateur FNDC Kindia

Kindia, FNDC : « Personne ne peut nous interdire la manifestation constitutionnelle » dixit Alseny Farinta Camara Coordinateur FNDC Kindia

Suite à la faible mobilisation des membres du FNDC lors du dernier meeting tenu le mercredi dernier à la place des martyrs de Kindia pour exprimer leur ras-le-bol contre toute modification de la constitution et un éventuel troisième mandat en Guinée, ce mardi 29 octobre, le coordinateur régional du FNDC de Kindia, Alseny Farinta Camara a réitéré leur engagement de défense vent et marée la constitution, dénoncer les promoteurs de la nouvelle constitution et décliner la date de la prochaine manifestation .

Selon Alseny Farinta Camara « Le FNDC depuis sa création jusqu’aujourd’hui, nous continuons a nous opposé contre toute la modification de la constitution guinéenne et empêche toute manifestation de soutien pour la nouvelle constitution sur toute l’étendue du territoire……Que le président soit accueilli à l’aéroport ou pas, les partisans du FNDC vont se mobilisé pour brandir les messages hostiles au troisième mandat parce que le troisième mandat est un projet suicidaire et satanique pour notre pays. Ce mauvais produit que les ennemis de la Guinée appel ‘’referendum ‘’ ne passera pas ». 

Pour le coordinateur régional du FNDC de Kindia, les promoteurs de la nouvelle constitution sont des imposteurs et que le FNDC continuerait à contester contre le tripatouillage de la constitution « Ceux qui font la promotion de la nouvelle constitution sont des imposteurs, c’est des pires rebelles donc on ne peut pas les cautionner dans cette situation. C’est une portion de liberté à ses gens-là parce qu’ils veulent mettre ce pays dans le feu ». Il poursuit en ces termes           « Nous allons sortir pour brandir nos messages hostiles au troisième mandat, notre désapprobation au président Alpha Condé de briguer un pouvoir à vie et contester contre le tripatouillage de notre constitution. C’est parce qu’ils savent qu’ils sont en train de former une rébellion et nous on est convaincu que nous sommes en train de défendre notre patrie et personne ne nous ferons reculer de cette volonté de défendre la Guinée. Nous irons jusqu’au bout ». Explique t- il. 

Poursuivant, notre interlocuteur est revenu sur la réunion tenue par les membres de leur plate-forme et les autorités locales à la veille de leur meeting tenu le mercredi dernier avant de déplorer l’attitude de la justice guinéenne « Nous n’allons plus accepter une réunion avec le préfet, la gouverneure à 48 heures de notre manifestation. Nous n’allons plus le faire maintenant. Qui conque veut nous parler à propos de notre manifestation à Kindia, doit le faire avant 72 heures ou quatre jours avant. Sans quoi, nous n’allons répondre à aucun appel, aucune invitation parce que la manifestation est un droit constitutionnel et nous allons l’exercer par tous les moyens légaux dont nous disposons. Nous déplorons cette attitude inappropriée de la justice. Dès aujourd’hui, un courrier sera déposé aux autorités administratives de Kindia pour leur annoncer la manifestation de FNDC de Kindia le lundi 04 novembre 2019. Et nous allons faire le tour de Kindia pour dénoncer, pour exprimer notre désaccord vis-à-vis des promoteurs du troisième mandat et surtout contre le pouvoir à vie d’Alpha Condé. Personne ne peut nous interdire une manifestation constitutionnelle » Précise t-il


Attendons de voir si le FNDC de Kindia serait à la hauteur de mobiliser un grand nombre de partisans dans la cité de Manga Kindi.


Chérif Keïta depuis Kindia pour Madaliou Radio
À ne pas rater !
Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez toute l'actualité directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.