Videos: Pendant son jogging, la Française franchit par erreur la frontière américaine et finit en prison

Une Française de 19 ans s’est retrouvée deux semaines en prison aux Etats-Unis après avoir franchi, sans s’en rendre compte, la frontière avec le Canada, pendant un jogging.

C’est un jogging qu’elle ne risque pas d’oublier de sitôt. Alors qu’elle était en visite chez sa mère dans l’ouest du Canada, une Française de 19 ans a passé deux semaines en détention dans un centre de rétention aux Etats-Unis. Lors de son jogging, elle avait franchi sans s’en rendre compte la frontière.

Cedella Roman a confié son histoire sur CBC. Elle y raconte que les faits se sont déroulés à White Rock, le 21 mai, une ville de Colombie britannique (Canada), à la frontière de l’état américain de Washington.

Pas de papier d’identité sur elle

La jeune femme raconte qu’elle faisait son jogging le long d’une plage. Alors que la marée montait, elle a emprunté un chemin de terre, en a profité pour faire une photo, avant de faire demi-tour. Elle est alors tombée sur deux agents américains en charge de la surveillance de la frontière.

Les deux agents l’ont accusée d’avoir illégalement franchi cette frontière. Sans papier d’identité sur elle, la jeune femme a été rapidement transférée dans un centre de détention, à 200 km plus au sud.

Une fois arrivée, elle a pu téléphoner à sa mère, laquelle s’est rendue sur place avec le passeport et le visa étudiant de sa fille. Les autorités américaines ont alors déclaré que les documents devaient être vérifiés par les autorités canadiennes, obligeant la jeune femme à rester… deux semaines dans le centre, avant de pouvoir rentrer au Canada.

Par Johann Foucault et BFMTV

À ne pas rater !
Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez toute l'actualité directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.